Comment fonctionne une plaque à induction ?

Le fonctionnement d’une plaque à induction peut paraître très technique. Pourtant, il s’agit d’un aimant ! Les plaques à induction équipent de plus en plus de cuisines françaises, louées pour leur simplicité et leur efficacité. Voici une explication simple et efficace sur comment fonctionne une plaque à induction. Vous trouverez aussi les avantages et inconvénients de cette technologie de cuisson mais aussi un comparatif de plaques à induction sur la page dédiée.

Le fonctionnement technique d’une plaque à induction

D’apparence, la plaque à induction n’est pas différente d’une plaque électrique puisque son revêtement est une plaque vitrocéramique. C’est dans son fonctionnement interne qu’elle diffère. En effet, la chaleur provient des bobines à induction, également appelées électroaimants qui sont reliées au réseau électrique de la maison. Elles créent un champ magnétique qui rentre en contact avec le métal de la casserole ou de la poêle. A leur tour, ces électrons s’agitent et produisent de la chaleur. La condition du bon fonctionnement d’une plaque à induction est donc d’utiliser des casseroles et poêles au revêtement métallique, parmi lesquels :

  • L’acier
  • L’inox
  • La fonte
  • Le fer

De plus, votre récipient doit avoir un fond suffisamment épais pour pouvoir être détecté par la plaque et réagir à l’électroaimant.

Les avantages d’une plaque à induction

Les avantages d’une plaque à induction sont nombreux. C’est la raison pour laquelle elle rencontre un succès croissant. Parmi les principaux, l’on peut citer :

  • La simplicité d’utilisation : elle ne nécessite pas d’allumage spécifique comme des plaques de cuisson à gaz par exemple. Généralement, les plaques sont munies de boutons de commandes tactiles avec un pavé simplifié. La puissance de chaque plaque est chiffrée et peut se lire très facilement.
  • Sa rapidité de chauffe : la plaque à induction se caractérise par son exceptionnelle rapidité de chauffe, notamment en comparaison des plaques de cuisson à gaz ou électriques.
  • Son aspect très sûr : les plaques à induction sont souvent recommandées pour les seniors ou les familles avec de jeunes enfants. En effet, la plaque ne chauffe que lorsqu’elle est en contact avec un récipient métallique. Si vous ôtez la casserole, la plaque est froide ou tiède au toucher, au contraire d’une plaque vitrocéramique électrique par exemple.
  • Son entretien facile : moyennant un petit entretien quotidien (une éponge douce avec du liquide vaisselle et du vinaigre par exemple) et un nettoyage plus approfondi chaque semaine, votre plaque sera étincelante et hygiénique. N’hésitez pas à lire nos conseils pour nettoyer une plaque à induction.

Les inconvénients

On compte bien sûr quelques inconvénients pour les plaques à induction, notamment :

  • Le fait qu’elle ne fonctionne pas avec tous les contenants : les casseroles et poêles compatibles avec le feu à induction possèdent généralement un logo typique. S’il n’y a pas moyen de l’identifier, vous pouvez simplement poser un aimant dessus : s’il reste collé, votre contenant est compatible. Si vous souhaitez tout de même utiliser vos contenants classiques, il existe des adaptateurs. Ils sont semblables à des poêles larges et plates et sont à poser entre la plaque et le récipient.
  • Les boutons tactiles : pour certains utilisateurs, les commandes tactiles qui équipent la plupart des plaques ne sont pas toujours ergonomiques. Sensibles aux gouttes d’eau, à la pression, il faut les apprivoiser.
  • La fragilité : la plaque ne doit pas être utilisée comme plan de travail. Elle est sensible aux chocs et aux rayures. Pour prévenir ces soucis, investissez dans un large plan de découpe en bois que vous poserez dessus lorsque vous n’utilisez pas le mode cuisson.
  • Son prix : la plaque à induction reste une option chère, souvent plus onéreuse que les options électriques ou à gaz. Mais compte tenu des critères de qualité qu’elle assure, c’est un investissement qui vaut le coup.

Laisser un commentaire
Sending