Pour attaquer des matériaux comme le bois, le métal ou même le béton, les ponceuses électriques n’ont pas leur pareil ! Mais à chaque utilisation sa ponceuse ! Pour vous aider à choisir votre appareil, cet article présente les familles de ponceuses les plus répandues. Il vous fera également découvrir des ponceuses particulières, répondant à des situations spécifiques.

La plus puissante : la ponceuse à bande

Les ponceuses à bandes sont les plus utilisées pour des travaux importants, car elles sont utilisées pour retirer de grandes quantités de matière. Elles s’utilisent pour le décapage, voire le rabotage de grandes pièces de bois, comme les poutres ou les cloisons. Elles peuvent aussi servir à retirer de la peinture. Pour cette raison, la puissance à bande est puissante, pouvant largement dépasser les 1000W. Comme son nom l’indique, une bande de ponçage (en corindon) tourne de façon continue. Ce principe se décline ensuite dans un autre format: la ponceuse à ruban. Il s’agit du même appareil, mais la bande ne mesure cette fois que quelques centimètres de large au plus. Contrairement à la ponceuse à bande, la ponceuse à ruban peut ainsi réaliser des travaux de précision.

Les plus polyvalentes : les ponceuses orbitales et excentriques

Les ponceuses excentriques constituent une déclinaison des ponceuses orbitales. Celles-ci utilisent des disques de ponçage et un mouvement rotatif. Les ponceuses excentriques ajoutent à ce mouvement rotatif un autre mouvement, oscillant cette fois. Sa puissance, un peu plus modeste que pour une ponceuse à bande, peut atteindre les 800W. Le ponçage qui en résulte est d’une grande polyvalence, pouvant aller du dégrossissage (et même de la sculpture) à la semi-finition. Vous pouvez ainsi les utiliser pour le ponçage du bois, mais aussi pour le nettoyage du métal. Avec un équipement adapté, les ponceuses orbitales sont utilisées pour le nettoyage des carrosseries automobiles.

La plus soigneuse : la ponceuse vibrante

La ponceuse vibrante est destinée aux travaux de finition et de polissage. Le moteur électrique ou pneumatique de cette ponceuse ne dépasse que rarement les 500W. Ses vibrations ne retireront que peu de matière, mais elle peut être utilisée sur tous les supports. On l’utilisera donc avant tout pour la préparation d’un support avant qu’il ne reçoive sa finition (cire, huile, lasure…). Elle aussi a prêté son mode de fonctionnement à un type de ponceuse moins répandu : la ponceuse triangulaire. On parle également de ponceuse d’angle, l’appareil étant surtout utilisé dans les recoins étroits. Mais les ponceuses triangulaires ont une puissance encore plus modestes que les ponceuses vibrantes traditionnelles.

Ponceuse girafe, ponceuse à parquet, ponceuse d’atelier… Des ponceuses électriques pour tous les goûts

Ce sont là les grandes catégories de ponceuses électriques et pneumatiques. Mais ce ne sont pas les seules. Il en existe encore une multitude, moins connues ou moins polyvalentes. La ponceuse d’atelier, par exemple, est une ponceuse à bande dont le socle est fixe. C’est l’objet à poncer qui bouge, et non l’appareil. Les ponceuses girafe portent aussi le nom de ponceuse à plâtre. Ce sont des ponceuses électriques téléscopiques au fonctionnement proche d’une ponceuse orbitale. Elles servent ainsi au décapage de plafonds ou de murs. Comme de nombreux autres appareils, elles peuvent aussi recevoir une aspiration dédiée. Enfin, il existe les ponceuses à plancher. Ce sont essentiellement des ponceuses professionnelles, leur coût étant élevé. En contrepartie, elles permettent de gagner un temps considérable sur le ponçage de grandes surfaces.

Ce tour d’horizon des différentes ponceuses électriques vous aura donné un aperçu de tout ce dont ces appareils sont capables. Si vous devez choisir une ponceuse électrique, n’hésitez donc pas à envisager toutes les solutions possibles. Par exemple, choisir une ponceuse à bande plutôt qu’une ponceuse d’atelier pourra vous faire réaliser des économies.