Consolab loading
Skip to content

Les bonnes positions à adopter pour le rameur

Corine
Mis à jour le 01 mai 2020
bonnes positions rameur
En plus d’être un appareil de musculation efficace, le rameur est aussi un excellent équipement de cardio-training. Plébiscité aussi bien par les sportifs émérites que les amateurs de home fitness, il fait actuellement partie des matériels de sport les plus utilisés.
Le rameur se distingue tout particulièrement par le fait qu’il permet de travailler 90 % des muscles du corps, et ce, en imitant les simples mouvements de l’aviron. Bien sûr, pour profiter des nombreux bienfaits de cette activité, le pratiquant doit adopter les bons gestes et positions qui lui permettront d’utiliser correctement la machine.

La position de départ

Après s’être installé confortablement sur le siège amovible, l’utilisateur doit glisser ses pieds dans les étriers. Il devra ensuite s’assurer que ces derniers soient bien fermés et que ses pieds sont bien attachés. Pour ce faire, il lui suffit de tirer suffisamment fort sur la languette de velcro pour éviter que ses pieds ne glissent.

Pour se mettre en position de départ, il lui faudra plier les genoux jusqu’à ce que son corps soit près de la barre à l’avant de la machine. Afin de pouvoir se retrouver parfaitement au-dessus de ses jambes, il doit pencher son torse en avant au niveau de ses hanches.
Il ne lui reste plus qu’à attraper la barre des deux mains et à la tenir fermement. Il est important que le pratiquant garde son dos le plus droit possible dès la position de départ.

Les bons gestes et mouvements à adopter durant la phase de tirage

La phase de tirage est celle durant laquelle les muscles du sportif vont être sollicités. Cependant, même s’il va être amené à déployer toute sa force, il doit bouger une partie de son corps à la fois. Pour utiliser correctement le meilleur rameur, il doit tout d’abord commencer par pousser sur ses jambes. Cet exercice va faire travailler ses quadriceps et ses fessiers.

Une fois les jambes tendues, il devra utiliser son tronc et ses ischio-jambiers pour pouvoir se pencher en arrière (sur environ 45 degrés) afin de faire travailler son torse. Bien sûr, il doit toujours veiller à garder son dos droit. En s’appuyant sur les muscles de son tronc, qui vont permettre de verrouiller le pelvis et le haut du torse, il devrait être capable de stabiliser son dos.

Le mouvement se termine par les exercices de bras. Le sportif devra plier ses coudes pour pouvoir tirer la barre vers son torse. Il lui suffira ensuite de la tirer vers l’intérieur jusqu’à ce qu’elle touche le bas de sa cage thoracique. Cet exercice aura pour effet de stabiliser les épaules en contractant le muscle grand dorsal, mais également de contracter les deltoïdes et les triceps.

La phase de retour

La phase de retour doit permettre au pratiquant de revenir aisément à la position de départ. Il devra plier ses genoux et les garder ainsi jusqu’à ce qu’il soit revenu dans sa position initiale (le corps près de l’avant de l’appareil et les mains qui serrent fermement la barre).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *